Search

Les 7 raisons pour lesquelles Paris n’est pas un paradis

On vous a toujours vendu du rêve, je sais. À commencer par moi, la petite parisienne qui vous raconte 1001 histoires sur la plus belle ville du monde. Mais parce que vous la connaissez déjà ou parce qu’un jour vous viendrez la découvrir, en tout cas je l’espère, je me dois de vous montrer son autre visage, le moins plaisant.

Le métro

Peu de gens me diront le contraire. Le métro, on aime car c’est pratique puis on déteste. Les gens, la proximité, le manque de politesse, d’enthousiasme, la fatigue. En même temps, pourquoi sourire sans raison, sous terre, surtout quand le sens du voyage est aller au travail loin et trop tôt ? Pour ma part, avec le métro, j’ai parcouru Paris dans tous les sens depuis des années mais sans réussir à connaitre la ville. Peut être aussi à cause de mon mauvais sens de l’orientation, j’avoue.

D’accord, question confort, il y a métro et métro, il y a la ligne 14 et la ligne 13, quiconque à vécu à proximité de cette dernière (la malédiction) est bien placé pour le savoir. Mais tout en restant le moyen de transport le plus efficace et le plus rapide, il n’en est pas moins ennuyeux et épuisant à la longue. Le rythme sans l’énergie un peu comme une mauvaise musique électro.

La pollution

Pour tous ceux qui ne savent pas encore ce que sont les particules fines, vous ne tarderez pas à tout connaitre des différents types de pollution avant de les sentir et de les éprouver par vous mêmes. Eh oui, finie la magie de l’air pur, de la campagne, on s’en doutait un peu vous me direz.

L’été surtout est étouffant. Certains jours, on déconseille même les promenades pour les enfants, trop dangereuses pour leur santé. Paris, c’est les problèmes pulmonaires, les cheveux moins jolis, la peau aussi. Heureusement que les parisiennes gardent la classe envers et contre tout.

Le bruit

Oubliez le silence éternel des espaces infinis de Pascal. Ici c’est sûr, vous ne serez pas effrayé, vous aurez plutôt du mal à être tranquille et même à penser. À cause des klaxons, de la circulation, de la foule, vous vous réfugierez derrière une fenêtre à double vitrage (si vous en avez le privilège). Mais les gens sont partout. Même les parcs ont une occupation au mètre carré proche de celle du 11ème arrondissement. Difficile de trouver une rue tranquille. Demandez aux nouveaux voisins du cimetière de Montmartre ce qu’ils en pensent.

Le loyer

Le gros hic à Paris, ce qui vous empêchera d’être riche si tel était votre but quand vous avez pensé que vous auriez de meilleurs salaires ici. Oui mais il vous faudra compter au moins 600 euros pour une personne seule pour un studio et avec l’obligation de présenter des garanties importantes, davantage si vous voulez le même confort qu’en province. Pour une famille, les montants atteignent des sommes trop importantes. Il reste le système D, la colocation, la sous location, l’espoir d’acquérir un HLM….

La solitude

Très entouré mais très seul, la réalité parisienne. Parce que chacun a sa vie, ses problèmes, son cercle d’amis. Hormis dans le cadre du travail, il est donc assez difficile de rencontrer des gens. Il faut un peu de patience et de courage pour frapper aux bonnes portes.

Le travail

C’est toujours un problème me direz vous. D’ailleurs, la difficulté n’est pas le travail lui-même mais les contraintes qu’il y a autour. Le trajet matin et soir, le rythme imposé, la concurrence. Si vous n’êtes pas satisfait, il y aura toujours quelqu’un pour vous remplacer, ne vous inquiétez pas. Si vous êtes content, espérons simplement que vous avez réussi à garder le bon équilibre avec votre vie personnelle ou que vous avez toujours une vie personnelle.

Le stress

À cause des six premières raisons et de tout le reste. La famille qui demeure loin, l’obligation de se débrouiller et de réussir. Une vie sur le fil, à 100 à l’heure, pour le meilleur et pour le pire.

 

Voilà, quelques mauvais côtés de ma ville pour mieux pouvoir vous montrer les bons par la suite. J’espère que je ne vous ai pas dissuadés de venir la découvrir et de me rencontrer, ce serait dommage. A bientôt pour la suite de mon histoire d’amour avec Paris.

 

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Katty Lherm Stories © Copyright 2018. All rights reserved.
Close